Premier(e)SantéWho is

Fadma ABI

Fadma Abi était une chirurgienne et professeure marocaine qui a marqué l’histoire de la médecine dans son pays. Elle est décédée le 2 octobre 2020 des suites du coronavirus. Dans ce billet de blog, je vais vous présenter sa biographie et son parcours exceptionnel.

Fadma Abi est née à Khénifra, une petite ville du centre du Maroc. Elle a grandi à Midelt puis à Meknès, où elle a fait ses études primaires à l’école Lalla Amina. Très douée pour les sciences, elle a poursuivi ses études secondaires au Maroc avant de partir en France pour faire ses études supérieures.

En 1981, elle a obtenu un diplôme d’anatomie générale et d’organogénèse à l’Université de Montpellier. Elle s’est ensuite spécialisée en chirurgie générale et est devenue ainsi la première femme marocaine à pratiquer la chirurgie , un domaine traditionnellement dominé par les hommes au Maroc. En 1982, elle a également obtenu un diplôme dans le domaine de la chirurgie.

En 1989, elle a complété sa formation par un certificat d’études en échographie de l’Université de Paris. Elle est rentrée au Maroc et a exercé comme chirurgienne dans plusieurs hôpitaux de Casablanca. Elle a également été professeure à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca et a encadré de nombreux étudiants et résidents.

Fadma Abi était une pionnière et une leader dans son domaine. Elle a été présidente du 22e congrès de l’Association marocaine de chirurgie en 2018, puis présidente de la Mediterranean and Middle Eastern Endoscopic Surgery Association (MMESA) en 2019. Elle a participé à plusieurs congrès internationaux et a publié de nombreux articles scientifiques.

Fadma Abi était aussi une femme engagée pour la promotion des femmes dans la médecine et la société. Elle a été membre du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH). Elle a milité pour l’égalité des genres, la lutte contre les violences faites aux femmes et l’accès aux soins pour tous.

Fadma Abi nous a quittés le 2 octobre 2020, emportée par le coronavirus. Elle laisse derrière elle un héritage immense et une source d’inspiration pour les générations futures. Elle restera dans nos mémoires comme une femme exceptionnelle, une chirurgienne émérite et une professeure dévouée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page