Premier(e)SportWho is

Bouchra Baibanou

Bouchra Baibanou est une alpiniste marocaine qui a réalisé l’exploit de gravir les sept sommets les plus hauts de chaque continent. Elle est la première femme marocaine et arabe à accomplir cet exploit. Dans ce billet de blog, nous allons découvrir sa biographie, ses motivations et ses conseils pour les jeunes qui veulent suivre ses traces.

Bouchra Baibanou est née en 1970 à Rabat, au Maroc. Elle a grandi dans une famille modeste qui l’a encouragée à poursuivre ses études et à réaliser ses rêves. Elle a obtenu un diplôme d’ingénieur en informatique et a travaillé dans plusieurs entreprises au Maroc et à l’étranger. Elle a toujours été passionnée par la montagne et le sport, et a commencé à pratiquer l’alpinisme en 2004, lors d’un voyage au Népal.

Depuis lors, elle n’a cessé de repousser ses limites et de relever des défis. Elle a gravi successivement le Kilimandjaro en Afrique (2006), l’Elbrouz en Europe (2007), l’Aconcagua en Amérique du Sud (2008), le Denali en Amérique du Nord (2010), le Mont Vinson en Antarctique (2011), le Carstensz en Océanie (2013) et l’Everest en Asie (2017). Elle est ainsi devenue la première femme marocaine et arabe à rejoindre le club très fermé des alpinistes qui ont conquis les sept sommets.

Bouchra Baibanou n’a pas seulement gravi des montagnes pour son plaisir personnel, mais aussi pour transmettre un message de paix, de tolérance et d’émancipation des femmes. Elle a dédié chacune de ses ascensions à une cause humanitaire ou sociale, comme la lutte contre le cancer, la promotion de l’éducation ou la protection de l’environnement. Elle a également créé une association, « Femmes en Montagne », qui vise à initier les femmes marocaines à la pratique de l’alpinisme et à leur faire découvrir les bienfaits du sport et de la nature.

Bouchra Baibanou est une source d’inspiration pour de nombreux jeunes qui rêvent de vivre des aventures extraordinaires. Elle leur conseille de croire en eux-mêmes, de travailler dur, de se fixer des objectifs ambitieux et de ne jamais abandonner face aux difficultés. Elle leur rappelle aussi que la montagne est un milieu hostile et dangereux, qui exige beaucoup de préparation, de respect et d’humilité. Elle leur dit enfin que la plus belle récompense n’est pas le sommet, mais le chemin parcouru pour y arriver.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page