Histoire de la ville de rabat

 

Histoire de la ville de rabat


La ville de Rabat a été fondée en 1150 par les Almohades. Ils y édifient une citadelle (devenue la kasbah des Oudayas), une mosquée et une résidence.

C’était alors ce qu’on appelle un ribat ou « forteresse ». Le nom actuel vient de Ribat Al Fath, « le Camp de la Victoire ». Plus tard, le calife Almohade

Yacoub al-Mansour entoure la ville de murailles. Elle servira de base aux expéditions almohades en Andalousie.

Après 1269, les Mérinides choisirent Fès comme capitale, et Rabat entra dans une période de déclin. Mais en 1609, à la suite du décret d’expulsion

de Philippe III, 13 000 Morisques y trouvèrent refuge, revitalisant ainsi la ville. Jusqu’au XIXe siècle, Rabat est connue sous le nom de Salé-le-Neuf.

En 1912, Rabat devient la capitale du protectorat français au Maroc. En 1956, à l’indépendance du Maroc, la ville resta la capitale du pays. Elle est le

grand centre politique et administratif du Royaume, où se trouvent le palais royal, les instances gouvernementales et les ambassades.

Depuis juin 2012 un ensemble de sites de la ville de Rabat est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en tant que biens culturels: la

« ville nouvelle » (édifiée au début du protectorat français au Maroc), la kasbah des Oudayas, le jardin d’Essais, la médina, les remparts et portes

almohades, les sites du Chellah ou de la mosquée Hassan (dont la « tour Hassan » est le minaret), le mausolée Mohammed-V et le quartier habous. Ce

choix a été motivé par les atouts historiques de la ville à savoir la qualité de son site, de son urbanisme et la beauté de ses ensembles architecturaux.

Tout cela est le résultat d’un dialogue fructueux entre le passé arabo-musulman et le modernisme occidental.

Ville résolument moderne, qui a su préserver son côté authentique, elle confond dans une même élégance son coeur historique et sa cité moderne.

Les nombreux édifices que renferme la ville sont autant de témoignages de son histoire qui remontent à l’antiquité et qui se sont accumulés au cours des siècles.

Plus récente Plus ancienne