Guelmim - Oued Noun


 

De par sa situation géographique, la région de Guelmim Oued Noun est considérée comme «la porte du Sahara marocain» liant le sud au nord du pays, et un lieu de rencontre des cultures sahraoui et berbère.

 Cette région a été créée en vertu du nouveau découpage territorial des régions de 2015 , en soustrayant de l’ex région Guelmim- Es Semara, les provinces d’EsSemara et de Tata et en y ajoutant la nouvelle province de Sidi Ifni, créée en 2009. 

Son activité économique est axée principalement sur le secteur tertiaire, et plus précisément les services hors tourisme. Néanmoins, la région a hérité d’un potentiel culturel diversifié et bénéficie d’un cadre naturel combinant le désert, les oasis, la montagne, la côte balnéaire, les embouchures des oueds et les sites de gravures rupestres constituant une offre touristique de grande valeur. 

En outre, cette région dispose d’une étendue littorale sur l’Atlantique dans les provinces de TanTan et Sidi Ifni, offrant un gisement important de ressources halieutiques considérables. 

Cela fait de la pêche maritime un secteur clé avec des effets d’entraînement significatifs sur plusieurs secteurs, tels que l’aquaculture, l’industrie de transformation et le commerce. La présence d’espèce de plantes rares et à vertu curative dans la région est un créneau à développer en matière de plantes médicinales et de médecine alternative. 

La région est parmi les moins denses en termes de nombre d’habitants avec des disparités interprovinciales importantes. Elle s’étend sur une superficie de 46.108 Km2, soit 6,5% de la superficie totale du Royaume et compte 1,632 millions d’habitants selon les résultats du RGPH 2014, représentant ainsi 1,3% de la population nationale. 

Sa contribution à la richesse nationale reste néanmoins modeste avec 1,1% du PIB en 2017. Afin d’améliorer son positionnement au niveau national, la région est appelée à mettre l’accent sur des projets innovants tenant compte de ses spécificités locales et profitant pleinement des atouts dont elle dispose. 

Le tourisme balnéaire, culturel et d’aventure, le développement des activités de valorisation des produits de la mer, de la culture des arganiers, cactus et palmiers et l’opportunité du développement des énergies renouvelables sont autant de créneaux qui peuvent promouvoir l’attractivité économique de la région.

Indicateurs

  • Superficie ( Km2 )

    46 108

  • Population totale

    441 800

  • Population urbaine

    298 019

  • Population rurale

    143 781

  • Taux d'urbanisation (%)

    67

  • Densité ( Hab / Km2)

    9.5

  • Tourisme

    Etablissements : 65

  • Transport

    Aéroports : 2 / Ports : 2

  • Industries

    24 unités

  • Education

    Etablissements Scolaires : 301

  • Santé

    Hôpitaux : 4 / Centres de santé : 66


Plus récente Plus ancienne