Lieux légendaire et de mémoire

Des espaces et des lieux particuliers ont au Maroc une symbolique culturelle, identitaire et historiques profonde et qui gardent encore dans la mémoire collective une portée sans cesse recrée et ressuscitée.

La plupart des médinas anciennes avaient dans le passé des espaces où se déployait toute une panoplie d’activités quotidiennes rassemblant la foule et qui participent ainsi d’une cohésion sociale au cours des siècles.

Tel est le cas par exemple de la place Jamaâ el Fna de Marrakech inscrite sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, de la place Lahdim de Mekhnès, etc.

D’autres lieux partout au Maroc ont été par le passé le théâtre d’événements qui ont marqué d’une manière ou d’une autre l’histoire du pays : les lieux de bataille, de rencontres historiques importantes, de Mhella, de Nzala, etc.

Des espaces particuliers sont aujourd’hui célèbres pour avoir incarné des histoires légendaires et mythiques qui sont encore vivaces dans la mémoire collective des communautés.


Exemple espaces & lieux de mémoire : Place Jamaa Lfna 

La Place Jamaâ El Fna remonte vraisemblablement aux origines même de la ville de Marrakech, fondée en 1070-71 par les Almoravides. Tout au long des siècles passés, elle a toujours été l’un des symboles de cette ville, un carrefour culturel vers lequel convergent les populations de la région et même d’ailleurs. C’est ainsi que cette place est devenue le réceptacle de diverses pratiques culturelles qui ont pu s’y enraciner et se renouveler.

Des conteurs aux divers spectacles de musique et de transe, en passant par les charmeurs de serpents, les dresseurs de singes, les herboristes, les prêcheurs, les voyants, les acrobates, les magiciens, les cartomanciennes, etc. la place présente un répertoire diversifié de patrimoine oral et immatériel qui répond au goût de chacun.

La place Jamaâ El Fna a été proclamée chef-d’œuvre du patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité par UNESCO en 2001.
Plus récente Plus ancienne